Chronologie détaillée et lieux de combats (5 – 11 juin 1940)

A partir du 5 juin, contenir l’ennemi le plus longtemps possible apparait comme la seule stratégie possible pour Weygand, qui prescrit une défense en hérisson afin d'isoler les blindés allemands. Derrière ces hérissons, ce qui reste de la cavalerie française sera chargé des contre-attaques. Carte 1 - La dynamique des combats durant la ligne Weygand …

Lire la suite de Chronologie détaillée et lieux de combats (5 – 11 juin 1940)

L’origine régionale et départementale des soldats tués (5 – 11 juin 1940)

Pour mettre en place une ligne de défense, Weygand est contraint de reconstituer des unités à partir de soldats originaires d'Auvergne-Rhône-Alpes qui défendaient à l'origine la frontière des Alpes ou des soldats venus d'Aquitaine. Les régiments des Hauts de France (997 tués), de Normandie (760 tués) ou de Bretagne (969 tués), décimés ou prisonniers, ne …

Lire la suite de L’origine régionale et départementale des soldats tués (5 – 11 juin 1940)

Les soldats normands dans la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Entre le 10 mai et le 25 juin 1940, 3 839 soldats nés en Normandie tombent au combat, soit 7,8 % de la totalité des décès recensés dans la base Mémoire des Hommes. Carte 1 - Lieux de décès des soldats normands (10 mai- 25 juin 1940) Durant la campagne de France, le département normand …

Lire la suite de Les soldats normands dans la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Les pertes de la campagne de France

La base Mémoire des Hommes livre de précieux renseignements sur les pertes de l'armée française lors de la campagne de France. Même si elle est sûrement incomplète, il s'agit de l'outil le plus développé pour travailler sur ce sujet. Graphique 1- L'évolution journalière des décès du 1er mai au 26 juin 1940 L’analyse des décès …

Lire la suite de Les pertes de la campagne de France

À la Une

1940, une année noire : préambule

Le 1er janvier 1940, lorsque les Français fêtent le Nouvel An dans un contexte de « drôle de guerre », ils sont loin d’anticiper que 6 mois après leur destin aura basculé. La France sera occupée en partie, la République confisquée, et 67 000 soldats ainsi que des milliers de civils seront morts ou blessés. La carte suivante …

Lire la suite de 1940, une année noire : préambule