L’origine régionale et départementale des soldats tués lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

Si l'on s'intéresse à l'origine des soldats tués lors des dix premiers jours de la campagne de France, la région des Hauts-de-France est la plus touchée. 13,4 % des soldats tués durant cette première partie de la guerre sont originaires des Hauts-de-France. Les deux autres régions qui subissent d'importantes pertes sont la Normandie et la …

Lire la suite de L’origine régionale et départementale des soldats tués lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

L’origine régionale et départementale des soldats tués pendant la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Si l'on s'intéresse à l'origine régionale (selon les régions actuelles) ou départementale des 49 443 soldats décédés pendant la campagne de France et nés en France et dans nos actuels départements d'Outre-Mer (soit 84,1% des soldats tués) : 10,6 % sont nés dans les Hauts-de-France dont 4,5 % dans le Nord ; 2,9 % dans …

Lire la suite de L’origine régionale et départementale des soldats tués pendant la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Résister à l’Est et à l’Ouest (21 mai – 4 juin 1940)

La bataille de Dunkerque ne doit pas occulter les nombreux combats qui ont lieu dans la Somme et les Ardennes où les Alliés cherchent à stabiliser le front et desserrer l'étau qui pèse au nord. Tableau 1 - Contenir l'ennemi (21 mai - 4 juin 1940) Contenir l’ennemiEffectifsPourcentagesSomme1 62011,1Ardennes1 3639,4Meuse5994,1Aisne4663,2Oise4453,1Marne3322,3Moselle2121,5Meurthe et Moselle690,5Alsace (Bas Rhin-Haut Rhin)640,4Normandie550,4Vosges150,1Belfort70Contenir …

Lire la suite de Résister à l’Est et à l’Ouest (21 mai – 4 juin 1940)

Chronologie détaillée et pertes de la bataille du Nord (21 mai – 4 juin)

Entre le 21 mai et le 4 juin 1940, 7 858 soldats tombent au combat lors des affrontements qui font rage dans le nord de la France (5 721 dans le département du Nord et 2 137 dans celui du Pas-de-Calais). Cela représente 54,9 % des soldats tués durant cette période. Les combats les plus …

Lire la suite de Chronologie détaillée et pertes de la bataille du Nord (21 mai – 4 juin)

Lieux des combats et pertes françaises (21 mai – 4 juin 1940)

Le 20 mai, l'arrivée de Guderian à Noyelles-sur-Mer change le cours de la campagne de France. Les alliés reculent et leurs armées sont coupées en deux. Ils doivent en effet contenir les assauts allemands à l’Ouest et à l’Est, prévenir l'encerclement qui menace au Nord avec la retraite de la Belgique et les menaces qui …

Lire la suite de Lieux des combats et pertes françaises (21 mai – 4 juin 1940)

Cartographie chronologique des combats lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

La percée allemande à Sedan constitue un moment clé de la campagne de France. Les cartes suivantes ont pour objectif de reconstituer l'évolution de cette percée vers la Manche et l'intensité des combats. En l'espace de 10 jours, plus de 12 000 soldats français et coloniaux tombent au combat. La première carte montre le flux …

Lire la suite de Cartographie chronologique des combats lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

L’origine géographique des soldats : la France et ses colonies dans la guerre

Les soldats nés en France constituent 79 % des décès de la campagne de France auxquels pourraient s'ajouter 5,1 % des combattants pour lesquels l’information est manquante ou incomplète. Près de 12,9 % sont nés dans les colonies françaises (ou les protectorats) et 2,8 % sont nés ailleurs en Europe.  Tableau 1 - Origine géographique des soldats tués lors …

Lire la suite de L’origine géographique des soldats : la France et ses colonies dans la guerre

Chronologie des combats et des pertes

La carte ci-dessus montre l'intensité des combats de la campagne de France. De la Belgique et la Hollande, au cœur de la France, une grande vague submerge l'armée française en 45 jours, laquelle pourtant ne baisse pas les bras. Au total, 57 202 soldats tombés au combat entre le 10 mai et le 25 juin …

Lire la suite de Chronologie des combats et des pertes

Les positions au début de la campagne de France

Cette guerre confronte deux visions du combat, l’une défensive, méthodique et lente, l’autre risquée mais laissant place au mouvement. Son déroulé résulte aussi de choix stratégique défavorables au camp allié. Jamais dans le haut commandement allié, une attaque par Sedan n'a été envisagée. L’attaque par la Belgique a toujours été l’hypothèse jugée la plus probable. …

Lire la suite de Les positions au début de la campagne de France

Cartographie chronologique des combats (10 mai – 25 juin 1940)

Beaucoup de choses ont été écrites sur les 45 jours qui s'écoulent entre l’invasion allemande de la Belgique et l’encerclement des armées du nord par les chars de Guderian puis à la perte du Nord et à l’armistice. Notre objectif est de retracer les combats de soldats oubliés à travers des cartes et des chiffres. …

Lire la suite de Cartographie chronologique des combats (10 mai – 25 juin 1940)