L’origine régionale et départementale des soldats tués (12 juin – 25 juin 1940)

Entre le 12 et le 25 juin, 15 210 soldats tombent au combat. Comme le montre la carte ci-dessous, les soldats originaires de la région Grand-Est payent un lourd tribut durant cette période. Au sein des unités forteresse chargées de défendre la ligne Maginot, ils sont en effet en première ligne et subissent de plein …

Lire la suite de L’origine régionale et départementale des soldats tués (12 juin – 25 juin 1940)

La semaine sanglante (5 juin – 11 juin 1940)

La défaite de Dunkerque et le rembarquement de 9 divisions britanniques, la capitulation de 22 divisions belges et de 8 divisions hollandaises, annoncent la fin des combats. Carte 1 - Lieux de décès des soldats (5 juin - 11 juin 1940) Le combat qui s'annonce est disproportionné, les Allemands, qui mettent toutes leurs forces désormais …

Lire la suite de La semaine sanglante (5 juin – 11 juin 1940)

Les soldats normands dans la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Entre le 10 mai et le 25 juin 1940, 3 839 soldats nés en Normandie tombent au combat, soit 7,8 % de la totalité des décès recensés dans la base Mémoire des Hommes. Carte 1 - Lieux de décès des soldats normands (10 mai- 25 juin 1940) Durant la campagne de France, le département normand …

Lire la suite de Les soldats normands dans la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Les soldats aquitains dans la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Entre le 10 mai et le 25 juin 1940, 4 895 soldats originaires de la région Nouvelle-Aquitaine tombent au combat, soit 8,3 % des 49 443 soldats nés en France décédés lors de la campagne de France. Il s'agit de la troisième région française la plus touchée derrière Les-Hauts-de-France et l'Île-de-France. La Nouvelle-Aquitaine a donc …

Lire la suite de Les soldats aquitains dans la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Origine régionale et départementale des soldats (21 mai – 4 juin 1940)

Entre le 21 mai et le 4 juin 1940, les soldats français qui tombent au combat sont principalement originaires des régions des Hauts-de-France (19,3 %), d'Auvergne-Rhône-Alpes (10 %), d'Île-de-France de France (9,6 %), de Bretagne (9,6 %) et de la Nouvelle-Aquitaine (9,2 %). Carte 1 - Origine département des soldats décédés entre le 21 mai …

Lire la suite de Origine régionale et départementale des soldats (21 mai – 4 juin 1940)

L’origine régionale et départementale des soldats tués lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

Si l'on s'intéresse à l'origine des soldats tués lors des dix premiers jours de la campagne de France, la région des Hauts-de-France est la plus touchée. 13,4 % des soldats tués durant cette première partie de la guerre sont originaires des Hauts-de-France. Les deux autres régions qui subissent d'importantes pertes sont la Normandie et la …

Lire la suite de L’origine régionale et départementale des soldats tués lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

L’origine régionale et départementale des soldats tués pendant la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Si l'on s'intéresse à l'origine régionale (selon les régions actuelles) ou départementale des 49 443 soldats décédés pendant la campagne de France et nés en France et dans nos actuels départements d'Outre-Mer (soit 84,1% des soldats tués) : 10,6 % sont nés dans les Hauts-de-France dont 4,5 % dans le Nord ; 2,9 % dans …

Lire la suite de L’origine régionale et départementale des soldats tués pendant la campagne de France (10 mai – 25 juin 1940)

Résister à l’Est et à l’Ouest (21 mai – 4 juin 1940)

La bataille de Dunkerque ne doit pas occulter les nombreux combats qui ont lieu dans la Somme et les Ardennes où les Alliés cherchent à stabiliser le front et desserrer l'étau qui pèse au nord. Tableau 1 - Contenir l'ennemi (21 mai - 4 juin 1940) Contenir l’ennemiEffectifsPourcentagesSomme1 62011,1Ardennes1 3639,4Meuse5994,1Aisne4663,2Oise4453,1Marne3322,3Moselle2121,5Meurthe et Moselle690,5Alsace (Bas Rhin-Haut Rhin)640,4Normandie550,4Vosges150,1Belfort70Contenir …

Lire la suite de Résister à l’Est et à l’Ouest (21 mai – 4 juin 1940)

Lieux des combats et pertes françaises (21 mai – 4 juin 1940)

Le 20 mai, l'arrivée de Guderian à Noyelles-sur-Mer change le cours de la campagne de France. Les alliés reculent et leurs armées sont coupées en deux. Ils doivent en effet contenir les assauts allemands à l’Ouest et à l’Est, prévenir l'encerclement qui menace au Nord avec la retraite de la Belgique et les menaces qui …

Lire la suite de Lieux des combats et pertes françaises (21 mai – 4 juin 1940)

Cartographie chronologique des combats lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)

La percée allemande à Sedan constitue un moment clé de la campagne de France. Les cartes suivantes ont pour objectif de reconstituer l'évolution de cette percée vers la Manche et l'intensité des combats. En l'espace de 10 jours, plus de 12 000 soldats français et coloniaux tombent au combat. La première carte montre le flux …

Lire la suite de Cartographie chronologique des combats lors de l’offensive Allemande (10-20 mai 1940)