Chronologie détaillée des pertes et des combats du 12 juin au 25 juin

La période qui s’ouvre à partir du 12 juin est celle qui conduit à l’effondrement de l’armée française et à la signature de l’armistice. Durant cette période, plus de 17 000 soldats tombent au combat et après le 17 juin 1940, de nombreuses unités décident de se rendre.

Carte 1 – Lieux de décès des soldats (12-25 juin 1940)

Le graphique suivant montre l’effet du terme « cesser le combat » de Pétain sur les combats suite à son discours du 17 juin.

Tableau 1 – Les pertes journalières de l’armée française du 12 au 25 juin 1940

Source: SGA-Mémoire des Hommes/Claude Dupuy

Tableau 2 – Les pays de décès (12-25 juin 1940)

Pays de décèsEffectifsPourcentages
Belgique170,1
France17 77499,9
Luxembourg20,0
Pays-Bas10,0
   
Ensemble17794100,0
Source : SGA-Mémoire des Hommes/Claude Dupuy

Tableau 3 – Les grandes zones de décès (12 juin – 25 juin 1940)

Zone de décèsEffectifsPourcentages
Belgique occupée170,1
En seconde ligne30,0
L’effondrement (12-25 juin)14 86883,6
L’offensive Italienne240,1
Le Nord est tombé3472,0
Luxembourg occuppé20,0
Pays-Bas occupés10,0
Résistances Mosellanes9385,3
Résister en Alsace4992,8
Résister en Lorraine1 0956,2
Source : SGA-Mémoire des Hommes/Claude Dupuy

Il est difficile de chiffrer les décès lors de cette période car la France est déjà largement occupée. Le tableau qui précède montre l’intensité des combats qui visent à contenir l’avancée vers Paris ainsi que les replis divers qui suivent l’abandon de la capitale. Aux pertes liées aux combats s’ajoutent celles des soldats décédés dans les camps de prisonniers comme les 347 soldats du Nord.

Cette période est particulièrement meurtrière pour les soldats de l’armée française puisque sur l’ensemble de la campagne de France, un soldat sur trois trouve la mort entre le 12 et le 25 juin.

Tableau 4 – Les départements de décès (12 juin – 25 juin 1940)

Département de décèsEffectifsPourcentages
51 – Marne17199,7
55 – Meuse14698,3
54 – Meurthe-et-Moselle13497,6
10 – Aube13257,4
88 – Vosges10956,2
57 – Moselle9385,3
45 – Loiret7674,3
35 – Ille-et-Vilaine5883,3
89 – Yonne4962,8
02 – Aisne4552,6
77 – Seine-et-Marne4342,4
28 – Eure-et-Loir4062,3
21 – Côte-d’Or3932,2
60 – Oise3482,0
76 – Seine-Maritime (ex Seine-Inférieure)3381,9
08 – Ardennes3341,9
25 – Doubs3301,9
52 – Haute-Marne3131,8
67 – Bas-Rhin2801,6
70 – Haute-Saône2621,5
59 – Nord2391,3
68 – Haut-Rhin2191,2
69 – Rhône1911,1
18 – Cher1741,0
29 – Finistère1690,9
41 – Loir-et-Cher1660,9
27 – Eure1600,9
95 – Val-d’Oise1520,9
86 – Vienne1480,8
80 – Somme1440,8
58 – Nièvre1430,8
91 – Essonne1360,8
78 – Yvelines (ex Seine-et-Oise)1340,8
36 – Indre1330,7
62 – Pas-de-Calais1080,6
Total Départements avec plus de 100 tués1605590,2
département inconnu1690,9
Ensemble1777499,9
Source : SGA-Mémoire de Hommes/Claude Dupuy

Le nombre de départements qui ont plus de 100 tués est important car l’armée française se replie constamment est n’est pas capable de tenir les différents fronts que l’État-major demande de constituer. De replis en replis, ce sont tous les départements au dessus de la Loire ou du Cher qui connaissent des combats ainsi que la route qui mène au Sud vers les Alpes. Les combats sur la Marne sont les plus violents suivis par ceux sur la Meuse qui continue d’être un enjeu majeur. Puis, le front recule dans l’Aube ou la Meurthe et Moselle.

Tableau 4 – Les arrondissements de décès (12 juin – 25 Juin 1940)

ArrondissementsEffectifsPourcentagesPourcentages sur exprimés
103-Troyes10185,75,8
512-Epernay7664,34,4
881-Epinal6023,43,4
353-Rennes5833,33,3
552-Commercy5803,33,3
575-Sarrebourg/Château Salins5553,13,2
542-Lunéville5273,03,0
452-Orléans5022,82,9
511-Châlons en Champagne4842,72,8
553-Verdun4422,52,5
544-Toul4382,52,5
551-Bar le Duc4342,42,5
543-Nancy3572,02,0
883-Saint-Dié des Vosges3011,71,7
281-Chartres2721,51,6
514-Vitry le François2671,51,5
604-Senlis2641,51,5
102-Nogent sur Seine2591,51,5
761-Dieppe2521,41,4
573-Forbach-Boulay2491,41,4
213-Montbard2241,31,3
21-Château Thierry2161,21,2
521-Chaumont2071,21,2
451-Montargis2021,11,2
771-Meaux2001,11,1
513-Reims1971,11,1
892-Avallon1951,11,1
882-Neufchâteau1811,01,0
702-Vesoul1630,90,9
291-Brest1600,90,9
893-Sens1600,90,9
Total plus de 150 tués11 25763,364,4
Ensemble17 49198,3100
Source : SGA- Mémoire des Hommes/SGA

Pour citer cet article : Claude Dupuy et Paul Maneuvrier-Hervieu, 2020, « Chronologie détaillée et pertes du 12 juin au 25 juin 1940 », Les Soldats Oubliés, (année, mois, jour de consultation), consulté depuis http://mortsoublies.fr.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s