L’origine par grandes zones des soldats décédés lors de l’offensive Allemande et leurs unités (10-20 mai 1940)

Durant l’offensive qui débute le 10 mai 1940, plus de 12 000 hommes tombent au combat en l’espace de dix jours. Sur l’ensemble de ces soldats, 80 % d’entre-eux sont nés sur le sol métropolitain et 14 % sont originaires des colonies françaises et des protectorats.

Tableau 1 – Répartition des soldats tués par zone de naissance[1]

Zone d’origineEffectifsPourcentages
Afrique de l’Ouest2502,0
Afrique du Nord1 46211,6
Asie (ex-colonies)380,3
Madagascar150,1
Indes françaises10,0
Moyen-Orient10,0
Total colonies et protectorats1 76714,0
Amérique du Nord10,0
Amérique du Sud50,0
Autres Asie10,0
Autres10,0
Turquie*150,1
Total Autres230,2
Europe2401,9
France9 95679,0
France*6104,8
Total France10 56683,9
Inconnu10,0
Ensemble12 597100
Source : SGA-Mémoire des Hommes / Claude Dupuy

Parmi les soldats originaires des colonies françaises et des protectorats, ce sont les tirailleurs nord-Africains, très engagés dans les combats du nord de la France et dans les Ardennes qui payent le plus lourd tribut.

Si l’on s’intéresse à présent aux unités des soldats, l’infanterie et les tirailleurs (notamment Nord Africains en Belgique-Nord-Ardennes, des Sénégalais dans les Ardennes et dans l’Aisne) subissent de plein fouet l’impact de l’offensive puisqu’ils représentent 56,4 % des pertes.

Tableau 2 – Type d’unités des soldats décédés lors de l’offensive allemande du 10 mai 1940 au 20 juin 1940

Type d’unitéEffectifsPourcentages
Infanterie5 22641,5
Tirailleurs1 87614,9
Artillerie1 61712,8
Cavalerie1 59712,7
Génie3322,6
Pionniers3142,5
Aviation3032,4
Train2782,2
Chars2712,2
Ouvriers1541,2
Marine1010,8
Régiment régional950,8
Légion220,2
Transmissions170,1
Garde républicaine140,1
Gendarmerie110,1
État-Major80,1
Dépôt (unité indéterminée)70,1
École (armée non déterminée)30,0
Autres unités1381,1
Inconnus2131,7
Ensemble12 597100
Source : SGA-Mémoire des Hommes / Claude Dupuy

[1] Ceci n’indique pas la nationalité. Pour la Turquie, il s’agit par exemple de soldats nés en Turquie avant le génocide arménien qui sont donc français.

Pour citer cet article : Claude Dupuy et Paul Maneuvrier-Hervieu, 2020, « L’origine par grandes zones des soldats décédés et leurs unités (10-20 mai 1940) », Les Soldats Oubliés, (année, mois, jour de consultation), consulté depuis http://mortsoublies.fr.

Source de l’image : Nos colonies, par A. Meunier, géographe au Ministère des Colonies, 1933, Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE SH 19 PF 1 BIS, p. 106.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s