L’origine géographique des soldats : la France et ses colonies dans la guerre

Les soldats nés en France constituent 79 % des décès de la campagne de France auxquels pourraient s’ajouter 5,1 % des combattants pour lesquels l’information est manquante ou incomplète. Près de 12,9 % sont nés dans les colonies françaises (ou les protectorats) et 2,8 % sont nés ailleurs en Europe. 

Tableau 1 – Origine géographique des soldats tués lors de la campagne de France

Zones d’origineEffectifsPourcentages
Afrique de l’Ouest (et de l’Est*)2 9055,0
Afrique du Nord4 4537,6
Madagascar1050,2
Asie (ex-colonies)930,2
Indes françaises50,0
Moyen-Orient60,0
Total Colonies ou protectorats*7 56712,9
France46 33279,0
France*3 0115,1
Total France49 34384,1
Europe1 6262,8
Amérique et Antilles non françaises450,0
Autres40,0
Autres Asie60,0
Turquie*880,1
Inconnu20,0
Ensemble58 681100
Source : SGA-Mémoire des Hommes / Claude Dupuy

Parmi les soldats engagés au front, il est impossible de connaître précisément les effets des soldats coloniaux. Armelle Mabon donne les chiffres de 10 000 Indochinois, 10 500 Malgaches, 68 500 Africains, et 340 000 Nord-Africains. Soit un total de 429 000 hommes. 

L’Afrique du Nord paye un lourd tribut à la guerre puisque 7,6 % des soldats tués en 1940 sont originaires de cet espace géographique, soit 58,8 % des soldats originaires des colonies. Les soldats originaires d’Afrique de l’Ouest et de l’Est constituent 5 % des pertes, soit 38,4 % des tués de l’armée coloniale. 

Si l’on se réfère aux chiffres d’Armelle Mabon, les pertes parmi les Africains de l’Ouest et de l’Est sont de 4,2 % et de 1,3 % parmi les soldats mobilisés originaires d’Afrique du Nord.

Ces données sont difficiles à interpréter car elles demeurent incomplètes. Cependant, il semble qu’il y ait une surmortalité des soldats Africains (hors Afrique du Nord). Nous reviendrons sur cette question lorsque nous aborderons l’armée d’Afrique de l’Ouest et les massacres des tirailleurs sénégalais.

La seule donnée fiable sur laquelle nous pouvons nous appuyer reste la base SGA/Mémoire des Hommes. Elle est cohérente avec les chiffres officiels puisque ceux-ci font état de 58 829 tués, 123 000 blessés et 2 millions de prisonniers. Ces éléments sont en cohérence avec le nombre de 2 400 000 hommes mobilisés sur le front, de la Suisse à la Belgique. 

Pour citer cet article : Claude Dupuy et Paul Maneuvrier-Hervieu, 2020, « L’origine géographique des soldats : la France et ses colonies dans la guerre », Les Soldats Oubliés, (année, mois, jour de consultation), consulté depuis http://mortsoublies.fr.

Source de l’image : La France et ses colonies dressée et dessinée par A. Guibal, Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE C-15287, 1910.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s